Harcèlement scolaire : Comment lutter contre ce fléau ?

Harcèlement scolaire : Comment lutter contre ce fléau ?


Partage
loading...


Alors qu’un élève sur 10 serait victime de harcèlement scolaire, le gouvernement tente de mettre l’accent sur la communication, afin de briser la loi du silence, habituellement de mise dans ce genre de cas.

Le harcèlement scolaire se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique.
harcèlement scolaireSouffre-douleur, bouc émissaire, tête de turc… Qui n’a pas connu un élève subissant les moqueries, sarcasmes, bousculades et autres méchanceté de ses camarades de classe ?
Cette violence est le fait d’un ou plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre. Lorsqu’un enfant est menacé, insulté, bousculé ou reçoit des messages injurieux à répétition, on parle donc de harcèlement.

Il y a 3 caractéristiques de harcèlement en milieux scolaire : La violence (rapport de force et de domination), la répétitivité (agressions qui se répètent régulièrement pendant une longue période) et l’isolement de la victime (la victime est souvent plus petite, faible physiquement, isolée et dans l’incapacité de se défendre).

Il se fonde sur le sujet de la différence et sur la stigmatisation tel que : des centre d’intérêts différents, l’appartenance à un groupe social ou culturel particulier, l’apparence physique (poids,  taille, couleur ou type de cheveux), un handicap (physique, psychique ou mental), le sexe, l’identité du genre (garçon trop efféminé, fille trop masculine, sexisme), orientation sexuelle ou supposé, trouble de la communication qui affecte la parole (bégaiement, bredouillement).

Le harcèlement scolaire revêt des aspects différents en fonction de l’âge et du sexe, les risques de harcèlement sont plus grand en fin d’école primaire et au collège.

Pour tenter de sensibiliser les parents mais aussi le personnel d’éducation, la ministre de l’Education (Najat Vallaud-Belkacem) a annoncé une nouvelle série de mesure comme améliorer la formation des directeurs d’établissement pour détecter les victimes de harcèlement scolaire, d’un numéro vert toujours accessible pour les familles des victimes et d’éduquer les enfants au numérique afin de diminuer la portée du cyber-harcèlement qui sévit sur les réseaux sociaux.

Harcèlement scolaire à 13 ans, dépression à 18 ?

Moqueries, insultes, violences physiques ou mentales à travers des SMS ou des messages sur Internet…, le harcèlement scolaire prend différentes formes et n’est pas un phénomène nouveau. Alors que certains enfants décident d’en finir avec la vie suite
Une journée de sensibilisation devrait bientôt être décrétée.

Votre enfant est victime ? Non au harcèlement | Appelez le 3020 > ici

Je suis un auteur ! C'est mon dada ...

Pas de commentaires