7 métiers peu connus pourtant prometteurs : les recrutements décollent

©123rf

En France, le taux de chômage est lié à une mauvaise orientation professionnelle. Cela est en partie dû à la méconnaissance de la jeunesse des secteurs prometteurs et des métiers émergents. Conséquence, ils s’orientent vers un parcours qui n’a aucun débouché professionnel. Que vous veniez d’avoir votre Bac ou que vous cherchiez un emploi, vous devez lire cet article.

Assistant médical

Si tout le monde connaît déjà le métier de secrétaire médical, celui d’assistant médical est émergent. Ce poste n’a vu le jour qu’en 2019. Un assistant médical sera chargé aussi bien des tâches administratives que des tâches plus pratiques comme la prise de tension ou encore la pesée.

Pour pouvoir postuler, il vous faut un diplôme d’État infirmier, d’aide-soignant ou d’auxiliaire de puériculture. Cependant, s’ils obtiennent un certificat de qualification professionnelle, les secrétaires médicaux et les personnes en reconversion peuvent devenir assistant médical.

Gestionnaire de lits

Le métier de gestionnaire de lits est déjà pratiqué dans certains territoires français depuis 2013. En ce sens, la profession n’est pas nouvelle. Cela dit, l’État a pris conscience de son importance pendant la crise du Covid-19 en 2020. Un gestionnaire de lits, contrairement à son nom, ne gère pas que les lits.

En réalité, il a plusieurs rôles aussi importants les uns que les autres. Mais en gros, ils gèrent les patients. Il n’y a donc aucun profil type. Vous pouvez devenir gestionnaire de lits si vous êtes infirmier diplômé d’État, agent administratif hospitalier, cadre de santé ou secrétaire médical.

Auditeur d’algorithme

Le monde est en train de basculer dans l’ère du numérique. L’intelligence artificielle ne peut qu’être d’actualité, dont le concept d’audit d’algorithme. L’IA a un impact sur la création d’emplois. Parmi eux, le métier d’auditeur d’algorithme. Son rôle est de rendre plus claires les données utilisées par un algorithme. Pour cela, il doit réaliser des tests en introduisant le moins de biais possible. Ce métier est fait pour les détenteurs d’un diplôme d’écoles de commerce ou d’ingénieurs.

Architecte IoT (Internet des objets)

Qui dit numération du monde dit forcément Internet des objets. Internet Of Things en anglais, le terme désigne la connectivité et l’autonomie des objets. Parmi ces objets il y a notamment les montres, TV, frigos, etc. Grâce à l’IoT, ces objets sont devenus intelligents. Pour dire que dans un avenir proche, le métier d’architecte IoT sera très demandé, car il conçoit et met en place un réseau d’objets connectés.

Cela dit, pour pouvoir postuler, vous devez avoir au moins un bac +5 dans une école d’ingénieurs. Une spécialisation en informatique industrielle ou bien en électronique dans une université est également possible.

Technicien en photonique

Le secteur de la photonique est encore très peu connu en France. Pourtant, il est très prometteur. Il faut savoir que le technicien en photonique s’intéresse aux applications et services liés aux technologies de l’optique. Les recrutements vont se faire en masse dans les prochaines années.

Comme la filière n’est pas du tout célèbre, il y a encore très peu de formations. Un BTS spécialisé en systèmes photoniques et une licence pro en optique professionnelle sont aujourd’hui les seuls moyens de devenir technicien en photonique.

BIM modeleur

Littéralement, BIM c’est Building Information Modeling, c’est-à-dire la création d’un modèle numérique du bâtiment. Dans chaque projet de construction ou de rénovation, il est important d’avoir des maquettes. Bref, un BIM modeleur est un constructeur d’un genre nouveau du BTP.

Plusieurs profils peuvent postuler pour le poste de BIM modeleur. Parmi eux, ceux qui ont reçu une spécialisation « BIM » dans le génie civil ou bien suivi une formation de technicien ou d’ingénieur dans le bâtiment. Voici les autres diplômes :

  • Titre pro de BIM modeleur du bâtiment (bac+2)
  • Master en génie civil (bac+5)
  • Master spécialisé BIM (bac+6)

Responsable marketing RH

Si le métier de RH existe depuis longtemps, il a évolué au fil du temps. Pour faire court, le responsable des ressources humaines s’occupe des recrutements et de la gestion du personnel. Aujourd’hui, ce n’est plus suffisant. C’est là que le responsable marketing RH se montre très utile. Son rôle est de s’assurer de l’image de l’entreprise.

Pour cela, il doit être capable de porter les deux casquettes de RH et de responsable marketing. Cela nécessite généralement d’être doué en communication. Comme diplôme, il vous faut un bachelor responsable de gestion RH, un master directeur des ressources humaines ou encore un master marketing et communication.