Anne-Sophie Lapix et Emmanuel Macron seraient-ils en froid ? Tout pousse à le croire

Source : France 2

Le 4 avril 2022, Le Monde révèle le froid qu’il y a entre le président candidat et la présentatrice du 20h. Ce dernier ne serait pas le seul à bouder la journaliste de France Télévision. Marine Le Pen a également refusé d’être interrogée par Anne-Sophie Lapix.

« No comment ! »

La tension est à son comble à la veille du premier tour de l’élection présidentielle. Cela dépasse allègrement le cercle politique. En attendant que les citoyens se prononcent sur les candidats qui iraient au second tour, les prétendants à la magistrature suprême semblent avoir choisi avec qui ils ne discuteraient pas devant les caméras.

Lundi 4 avril 2022, Le Monde révèle que France Télévision aurait contacté l’équipe du président en campagne pour sa réélection afin d’organiser une émission consacrée à son bilan. Tout allait bien jusqu’à ce que l’époux de Brigitte Macron ait su que ce serait Anne-Sophie Lapix qui serait aux commandes. Lorsqu’il a été demandé au président s’il allait accorder cette interview, il aurait juste répondu : « No comment ! ».

Une réponse qui soulignerait ce que pense Emmanuel Macron de la journaliste du service public. Le 12 mars 2022, Le Monde avait déjà évoqué la méfiance de l’actuel locataire de l’Elysée à l’égard du JT de 20h d’Anne-Sophie Lapix.

Le candidat de La République En Marche la considérerait comme « trop critique et décliniste ». Il aurait également jugé le journal de France Télévisions « trop sévère à l’égard du gouvernement ». 

Marine Le Pen pose un lapin à Anne-Sophie Lapix 

Le 29 mars 2022, Le Parisien est revenu sur le débat d’entre-deux-tours de 2017 qui fut animé par Anne-Sophie Lapix. On y a vu les difficultés qu’ont rencontrées certains candidats, dont Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Une expérience qui aurait conduit les deux candidats à éviter la journaliste. Un cadre de France Télévision a même confié que la candidate du Rassemblement National et celui de La République En Marche « ne veulent » pas de la journaliste. 

« Elle pourrait être récusée par les deux camps », a-t-il ajouté.

Ce qui ne l’arrangerait pas si les deux candidats accèdent au second tour. En attendant, cela explique peut-être l’absence de la candidate d’extrême droite au JT du 4 avril alors qu’elle y a été conviée.

En effet, la tante de Marion Maréchal Le Pen avait annulé sa venue quelques heures avant le direct à cause de son différend avec Anne-Sophie Lapix. D’après les précisions apportées par L’Express, celle qui s’est opposée à Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle de 2017, n’aurait pas apprécié les « mimiques d’Anne-Sophie Lapix », durant l’émission Élysée 2022.

Échange tendu avec Éric Zemmour

Anne-Sophie Lapix n’est pas du genre à se laisser intimider. Durant la campagne présidentielle de 2022, les politiques se sont succédé sur le plateau de son émission. Ce qui a produit d’incroyables moments de télévision. Parmi eux, on se rappellera d’ailleurs l’échange tendu qu’elle a eu avec Éric Zemmour.

Le 29 mars 2022, le candidat de Reconquête a été reçu par la journaliste de France 2, pour qu’il défende son programme présidentiel. D’un côté, on avait donc un candidat connu par ses positions clivantes et face à lui, il y avait une journaliste politique connue pour ne pas ménager ses invités.  

L’interview a eu lieu au lendemain du meeting du 27 mars d’Éric Zemmour au Trocadéro. Anne-Sophie Lapix interrogea alors son invité au sujet des appels violents de ses partisans.

Ces derniers ayant scandé « Macron Assassin » devant leur favori. Face aux questions de la présentatrice du JT, le candidat de Reconquête a affirmé qu’il ne cautionnait pas les mots de ces mots. Et cela, même s’il comprenait « l’émotion » qui a motivé ces propos.

Anne-Sophie Lapix lui a alors rétorqué que lesdits propos ne relevaient pas de l’émotion, mais de la violence. Quelques instants plus tard, les deux personnalités sont retombées en désaccord sur le sujet de prédilection d’Éric Zemmour. À savoir, l’intégration des musulmans français.

Le polémiste a même été questionné sur la « remigration ». Même si le mot a été écarté du programme du candidat, elle lui a demandé des précisions sur les personnes qu’Éric Zemmour compte expulser s’il est élu. La tension était palpable lors de cet échange ; ils se sont tous deux contredits tout en affichant leurs désaccords.

Partagez votre avis