Arnaque à l’Assurance Maladie : des SMS frauduleux pour piéger les victimes

Source : cnews.fr

Arnaque à l’Assurance Maladie: L’arnaque est sous forme de SMS qui vous alerte de l’expiration de votre carte vitale. Lorsqu’on n’y fait pas attention, le message semble vraiment provenir du service d’Assurance Maladie. En effet, les escrocs utilisent l’adresse et le nom de l’assurance.

« Assurance Maladie : Expiration de votre carte vitale, à mettre à jour impérativement », peut-on lire sous forme de message alarmant.

Le SMS vous indique à la fin un lien « ameli-frconnect.fr » que vous devriez cliquer. Et c’est là le plus grand piège. Il s’agit, en fait, d’une tentative de phishing. Une fois que vous cliquez sur le lien, vous risquez de perdre votre argent.

Un faux site de l’assurance maladie

Le lien vous dirige vers un faux site très réaliste de l’Assurance maladie. Il est vraiment facile de faire confiance à l’alerte parce que les escrocs utilisent un lien et un nom assez proche de l’Assurance Maladie. Le site reprend le logo, l’encart informatif sur la carte vitale et même le menu d’actualités du vrai site.

En cliquant sur le menu concernant la carte vitale, l’utilisateur est conduit vers le site des impôts. Vous allez même recevoir une alerte contre les tentatives d’arnaque liées au Covid. Tout a l’air vrai et non soupçonneux que beaucoup de gens ont mordu à l’hameçon. On vous demande ensuite de remplir un formulaire, dont le but réel est de voler votre argent.

Malgré la réussite de l’imitation du site de l’Assurance Maladie, certains internautes se sont posé des questions en voyant quelques fautes d’orthographe sur la page. Le site vous demande d’ailleurs de remplir un formulaire en ligne demandant le nom, le prénom, l’adresse email, l’adresse postale et le numéro de carte bancaire de l’utilisateur. Le danger est que ces données personnelles pourraient être utilisées pour une future tentative de phishing.  

Le motif du formulaire à remplir est de prétendre vous envoyer une carte vitale à jour. Il vous sera alors demandé une somme de 0,95 et 4,90 euros en guise d’envoi. La carte n’arrivera jamais ! Les escrocs vont réutiliser les numéros de carte bancaire pour soutirer une somme plus importante.

D’autres types d’arnaque

Sachez que le véritable site de l’Assurance Maladie est ameli.fr et que la carte vitale n’a pas d’expiration. D’ailleurs, elle ne vous demandera jamais vos coordonnées bancaires ou encore un mot de passe. Ensuite, l’Assurance Maladie n’écrit jamais en rouge, ne vous demandera jamais une validation de remboursement et ne se présentera jamais comme un service client. 

Lorsqu’il s’agit d’appels par téléphone, votre CPAM ne va utiliser que ces trois numéros : le 3646, le 01 87 52 00 70 ainsi que le contact des opérations de vaccination contre le coronavirus 09 74 75 76 78.

Il faut bien faire attention, car ce n’est pas le seul phishing qui circule. Certaines victimes ont été piégées par appel téléphonique pour leur demander ensuite de rappeler des numéros surtaxés. D’autres se sont aussi fait avoir à travers des courriers frauduleux. Il y a également une campagne d’hameçonnage provenant d’une copie de l’Assurance Maladie. Ils demandent une certaine somme, dont le motif est de rembourser vos frais médicaux.

Une fuite de données au sein de l’Assurance Maladie

La campagne d’escroquerie visant les assurés sociaux intervient après une fuite massive de données en mi-mars. Des hackers ont, en effet, piraté les comptes informatiques de 19 000 professionnels de santé. Des données administratives de plus de 500 000 assurés sont aujourd’hui entre les mains de personnes malveillantes. Toutefois, la CPAM a assuré que les fichiers volés ne contiennent aucun contact ni information bancaire ou encore des données sur les maladies de l’assuré.

Les pirates disposent de données authentiques et récentes. Ils peuvent donc facilement induire les utilisateurs en erreur. Si vous recevez un appel, un mail ou un SMS, il faut vérifier auprès de l’organisme concerné. Et dans le cas où vous avez perdu votre numéro de sécurité sociale, réagissez vite, car vous êtes exposé à une usurpation d’identité. Pour cela, sécurisez votre compte en changeant votre mot de passe de sécurité sociale, ainsi que ceux des autres comptes pouvant être corrompus.