Brigitte Bardot : nous dévoile ses instructions ce qu'elle désire après sa mort

Publié par : 12 h 51 min Peoples & Co

Brigitte Bardot nous dévoile ses instructions ce qu’elle désire après sa mort

Réputée pour son franc-parler, parfois dérangeant, souvent controversé, l’actrice Brigitte Bardot a une nouvelle fois fait des confidences en espèces. Interrogée par le magazine “Point de Vue”, elle évoque notamment sa mort et son épitaphe.

La célébrité a un revers

Lors d’une interview pour le magazine “Point de Vue”, Brigitte Bardot a évoqué plusieurs sujets de sa vie. En effet, l’icône mondiale et défenseur des animaux a livré des confessions sur la célébrité, la maternité et la mort. Pour dire le moins, c’est parce qu’il n’a rien perdu de son filtre et malgré de rares confidences. Ainsi, dans un premier temps, BB nous parle de la célébrité qui est à la fois facile et difficile à porter: «La célébrité a un revers de la médaille trop lourd à porter. J’aimais ça au début, ça m’amusait, mais je ne savais pas vraiment ce qui se passait », dit-elle au début.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

#brigittebardot

Una publicación compartida de Brigitte Bardot (@brigittebardotpage) el

Elle poursuit en parlant de ce qui n’est pas agréable dans la vie d’une star: «Peu à peu, je ne me sentais plus du tout en sécurité devant les hommes. J’étais scrutée pour tout, poursuivie pour rien … périodes de ma vie, à échapper à ce tourbillon insensé, j’avais même un tube de somnifères à portée de main. »Pas si facile.

Les vœux simples de Brigitte Bardot pour son épitaphe

Un tourbillon médiatique qui peut expliquer pourquoi Brigitte Bardot n’a jamais pu vraiment nouer un lien avec son fils Nicolas: «Je n’ai jamais eu d’instinct maternel. A la naissance de Nicolas, en 1960, l’hystérie autour de moi était de la folie »dit-elle d’abord avant de revenir sur les conditions de son accouchement:« La salle d’accouchement installée dans ma chambre. maison, les photographes derrière les fenêtres, ceux qui se déguisaient en médecins pour me surprendre. Il n’y avait pas d’intimité. C’était terrible. J’ai associé la naissance de mon fils à ce traumatisme. Et c’est Nicolas qui en a subi les conséquences ».

Lorsqu’on lui demande à quoi ressemblera son épitaphe, Brigitte Bardot répond simplement: «Mon nom, ma date de naissance, ma date de décès. Une petite croix en bois. Rien d’autre. Comme je l’ai fait pour mes chiens, mes chats, mes chevaux, mes moutons, que je rejoindrai. »Elle précise alors qu’elle n’aimerait pas avoir un grand monument funéraire comme Elvis: Bury n’est pas gênant. Mais je vous rassure, je ne suis pas prêt à mourir. Mais quand cela arrive, je souhaite un retour sur terre, à l’essentiel. Il n’y a rien de plus beau. «C’est ce qui est dit en tout cas.

(Visited 3 549 times, 3 visits today)
Close