Géraldine Maillet accuse Cyril Hanouna de harcèlement : Booba la tacle fortement et fait d’étonnantes publications sur Instagram

Source : starmag.com

Cyril Hanouna: Le 30 mars 2022, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal était de passage sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste. Il était venu parler de la vaccination et assuré que les Français positifs à la Covid pourraient quand même se rendre aux urnes, mais ils doivent porter des masques. Les propos de celui-ci ont suscité de vives réactions et sont devenus un sujet de débat sur TPMP. Un débat qui a hélas mal fini.

« Arrêtez de dire des bêtises »

Fabien Roussel, le candidat PCF à l’élection présidentielle et l’avocat Fabrice Di Vizio ont été invités sur le plateau. Laurent Fontaine était aussi présent pour parler des propos exprimés lors du grand rassemblement d’Éric Zemmour.

Le débat était animé et les réactions vives. Mais la tension est montée après le discours de Laurent Fontaine sur le candidat Éric Zemmour. En effet, selon lui, le public qui soutient que l’ancien journaliste de 63 ans est « facho », « réac », mais aussi « homophobe ». Géraldine Maillet a ensuite rebondi et a parlé, à son tour, des « saluts nazis à Villepinte ».



Son intervention n’a visiblement pas plu à Cyril Hanouna. Il lui a sorti au nez :

« On en a marre des donneurs de leçons. Vous êtes une donneuse de leçons. Arrêtez de dire des bêtises. Vous êtes hors sujet […] Respectez les Français, vous êtes insupportable, tout le monde dit ça. Les Français ne sont pas comme vous, avec un salaire très confortable, avec une très belle vie. Il y a des Français qui souffrent. »

Géraldine Maillet répond à son patron

Loin de se laisser aller, l’épouse de Daniel Riolo a riposté et a tenté de se défendre à tout prix.


« Vous ne connaissez pas ma vie. J’ai 50 ans, vous ne savez pas ce que j’ai fait avant. Je sais ce que vous gagnez ici. »

Ce à quoi l’animateur a répondu avec cash :

« Ce n’est pas un débat entre vous et moi ! Vous fatiguez tout le monde. »

Une réponse qui n’a pas plu à la chroniqueuse, parce que le lendemain, elle en remettait encore une couche. Elle est même allée jusqu’à accuser son supérieur de harcèlement. Comme il fallait s’y attendre, Cyril Hanouna ne s’est pas laissé faire.

Le mystérieux post de Booba

En voyant l’animateur de TPMP remettre Géraldine Maillet à sa place, Booba a réagi, sans doute satisfait. Sur les réseaux sociaux, il a partagé une photo de la principale concernée. Un cliché qui peut vouloir signifier beaucoup de choses. Était-ce un tacle indirect ? En tout cas, la relation entre le rappeur et Géraldine n’a pas toujours été au beau fixe. Du moins, elle est tendue depuis quelques jours.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Cyril Hanouna (@cyrilhanouna)

Que s’est-il passé entre eux ?

Depuis la guerre entre l’Ukraine et la Russie, de nombreuses marques ont décidé leur boutique qui se trouve sur les terres Russe. La marque Puma a fait de même. Sauf que, cette décision n’a pas plu à Booba, égérie de la marque depuis 2020. Sur son compte Instagram, le duc de Boulogne a déclaré :

« Vous rompez je romps. Si vous faites de la politique nous devons en faire aussi. »

Ses propos ont suscité de vives polémiques. Cyril Hanouna a ainsi ramené le sujet sur son plateau et a défendu le rappeur. Très choquée de cette prise de position, Géraldine Maillet est montée d’un cran et a condamné l’attitude de Booba.

« Parler de courage, c’est obscène. Ce n’est pas le boss, ni le duc. C’est juste un pleutre qui est à Miami et qui donne des leçons. C’est dégueulasse. Il a toujours fait de la politique (…) c’est un collabo », a-t-elle révélé.

Les dires de la chroniqueuse n’ont pas échappé à Booba. Ce dernier a alors décidé de lui répondre. Il a d’abord posté des dizaines de stories contre elle avant de s’attaquer à son mari, Daniel Riolo.

« Mais nan Daniel Rigolo c’est ton mari ? », a-t-il dit.

Le jeune homme ne fait pas les choses à moitié, il faut dire. En osant s’attaquer à lui, Géraldine Maillet s’est fait terriblement lyncher. C’est sûr que la hache de guerre ne sera pas enterrée de sitôt. À suivre…