Les mauvaises habitudes de vie qui favorisent l’apparition d’un cancer

Source : futura-sciences.com

Le nombre de personnes atteintes d’une tumeur maligne ne fait qu’augmenter au fil des années. Bien sûr, il y a plusieurs explications à cela. Parmi elles, la génétique, les retombées radioactives, les pollutions, les nouvelles technologies, et tant d’autres encore. Ce qui est sûr, c’est que le résultat est là : l’efficacité des défenses anticancer de l’être humain se détériorent. Voici les mauvaises habitudes de vie qui favorisent l’apparition d’un cancer.

Comment un cancer se forme-t-il ?

La formation d’un cancer est un processus très long. Elle dure de nombreuses années, voire des décennies. Ainsi, vous n’allez jamais voir quelqu’un attraper le cancer du jour au lendemain. Rappelons que cette maladie est due aux mutations génétiques de certaines cellules du corps. Une fois que ces dernières ont accumulé les mutations, elles changent de fonctionnement et envahissent l’organisme.

Ce qu’il faut retenir, c’est cet aspect évolutif du cancer. C’est d’ailleurs ce qui explique en partie pourquoi les personnes âgées démontrent un taux plus élevé de diagnostics. En effet, le vieillissement peut dérégler la division cellulaire. Cela augmente le risque de mutation, d’où un éventuel cancer. Voilà pourquoi c’est n’est qu’à partir d’un certain âge qu’il se fait détecter. Généralement, vers 50, 60 ou 70 ans.


Cela dit, les mutations dues au vieillissement ne sont pas la seule cause. Il arrive dans certains cas que le cancer apparaît très tôt. Il faut savoir qu’un grand nombre de mutations peuvent apparaître durant le développement du corps. Et ce phénomène se poursuit jusqu’à ce que celui-ci termine sa croissance. Ainsi, dès la fin de l’adolescence, un individu peut déjà avoir des mutations précancéreuses qui attendent.

La véracité de ces affirmations a été observée dans les expérimentations. Ainsi, près d’un tiers des femmes ayant la quarantaine présentent des petites tumeurs aux seins. Tandis que 40% des hommes quarantenaires souffrent d’une tumeur à la prostate. Cela étant, seuls 10 et 15% développent un cancer du sein et un cancer de la prostate à cet âge-là et à un âge plus avancé.


Par conséquent, réduire la cause d’un cancer à un enchaînement de mutations au cours du processus de vieillissement serait une grossière erreur. Il faut donc prendre en compte d’autres facteurs. Nous pouvons notamment citer les habitudes de vie qui sont néfastes pour votre santé physique.

Les mauvaises habitudes à arrêter

Comme nous venons de le voir, la problématique du cancer concerne tout le monde. C’est d’ailleurs de qui rend difficile le traitement de la maladie. Lorsqu’on parle de division cellulaire, les mutations sont quasi inévitables. Et elles participent à l’évolution de l’organisme. Cela dit, certaines personnes restent plus susceptibles que d’autres d’en avoir un, de par leurs mauvaises habitudes.

Retenez que votre corps produit environ un million de cellules anormales (sur des milliards) par jour. Ce sont des cellules mutées. Il faut les empêcher de devenir des cellules cancéreuses. Pour cela, l’environnement est crucial. Par environnement, nous entendons bien évidemment votre cadre et vos habitudes de vie. Cela signifie que dans un environnement sain et en adoptant les bonnes habitudes, il est possible de réduire le nombre de cellules anormales.

Parmi ces habitudes, nous pouvons notamment citer :

  • Le tabagisme
  • La malbouffe
  • L’obésité
  • Le manque de sommeil
  • Le manque d’activité physique
  • L’alcoolisme
  • Etc.

Bref, que les fondamentaux en matière de bien-être ! Sans oublier les cinq fruits et légumes par jour.

Bien sûr, les impacts de ces mauvaises habitudes ne se verront pas aujourd’hui ni demain. Après avoir fumé des paquets de cigarettes par jour tout en consommant du McDo au petit déjeuner, ne soyez pas étonné que vous attrapiez un cancer à un âge plus avancé. Tout est une question de choix, faites le bon, c’est tout.

Améliorez votre système immunitaire

Dire que le cancer n’a aucun lien avec le vieillissement est faux, tout comme affirmer que c’est inévitable à un certain âge. En gros, il n’y a pas de fatalité et il est tout à fait possible de prévenir un cancer. La clé réside dans vos défenses immunitaires naturelles.

Pour ce faire, rien ne vaut une alimentation riche et équilibrée. Favorisez les fruits et les végétaux. Évitez les conserves, les aliments transformés, trop sucrés, trop salés, etc. Pratiquez également un sport. Ce n’est pas l’intensité qui compte, mais plutôt sa périodicité. En suivant ces conseils, vous aurez moins de risque d’avoir un cancer.