Michel Cymes a été victime d'une terrible arnaque : il balance un coup de gueule

Publié par : 22 h 24 min Peoples & Co

Michel Cymes a été victime d’une terrible arnaque : il balance un coup de gueule

Décidément, l’année 2020 semble être une arnaque parmi les célébrités. Après Laurence Boccolini, Faustine Bollaert ou encore Amel Bent, Michel Cymes paie également le prix du vol d’identité. L’animateur a tenu à clarifier les choses dans une récente interview.

Les publicités qui circulent sur Internet sont de plus en plus nombreuses et le vol d’identité aussi. Il y a quelques semaines, Laurence Boccolini a laissé échapper sa colère face à ces techniques frauduleuses:

“ATTENTION, si vous rencontrez ça sur Instagram, SIGNALEZ ces comptes: ce sont des arnaques qui volent nos images”,

a-t-elle réagi à une publicité empruntant ses photos pour vendre minceur pilules. Mais l’hôte est loin d’être le seul. En effet, en avril, Amel Bent a eu la désagréable surprise de voir son visage sur une publicité circuler sur les réseaux sociaux

“Le régime Keto avec des capsules ou tout ce qui utilise mon nom pour promouvoir leurs trucs est un faux faux. Je ne sais pas ce que c’est et je n’ai jamais utilisé leurs produits”, a-t-elle déclaré. Et cette semaine, c’est au tour de Michel Cymes d’être victime de ce type d’escroquerie. En colère, l’animatrice a décidé de s’exprimer sur ce sujet dans l’émission Vrai ou fake, diffusée sur France Info.

Michel Cymes, muse malgré lui

Profitant de la popularité de Michel Cymes, un site a fait croire aux internautes que le présentateur avait répondu directement à leurs différentes questions de santé.

Particulièrement choqué par cette pratique, le médecin a voulu clarifier les choses “Je ne suis en aucun cas associé à cette publicité qui est une véritable arnaque, au vol d’identité car en plus elle utilise mon nom et ma photo pour faire croire aux gens que je suis la celui qui répond aux gens qui posent des questions “, at-il dit. Michel Cymes a également appelé à la vigilance dans un communiqué de presse publié par son avocate, Florence Watrin.

(Visited 4 119 times, 1 visits today)
Close