Vacances d'été : un reconfinement tragique pour une partie des Français ? Un danger élevé ? on dévoile tout

Publié par : 18 h 27 min Toutes les actualités

Vacances d’été : un reconfinement tragique pour une partie des Français ? Un danger élevé ? on dévoile tout

L’arrivée d’une deuxième vague est certainement l’une des plus grandes craintes du gouvernement en ce moment. Avec les vacances d’été, les restaurants et les hôtels ont besoin de cette saison, c’est pourquoi Jean Castex dit ne pas penser à un reconditionnement général, mais plutôt à un plan ciblé. Explications.

Un plan de recentrage ciblé pour les vacances d’été

Il était surnommé «Monsieur déconfinement» de la première vague, aujourd’hui il pourrait être l’acteur d’un éventuel reconfinement pendant les vacances d’été si tout va mal en France: «Je viens dans le sens de la mission qui m’a été confiée, avec le volonté de préparer la France à une éventuelle seconde vague mais surtout en préservant la vie, la vie économique, la vie sociale », déclarait Jean Castex il y a quelques jours sur les ondes de RMC. Il souligne ainsi que le pays n’a pas pu résister à un deuxième arrêt national.

En effet, Jean Castex affirme que la France ne pourra pas se cantonner comme c’était le cas en mars dernier, mais qu’elle avait déjà un plan en cas de reconfinement: «Nous n’allons pas faire un possible reconfinement comme on l’a fait l’un en mars. Déjà parce que nous avons appris, puis parce que le recentrage absolu aurait des conséquences terribles, nous allons donc cibler “. Il faut savoir que si une grappe devait être identifiée, ce ne serait que la zone à périmètre plus ou moins large qui serait affectée par ce reconditionnement pendant les vacances d’été.

Il ne faut pas oublier les gestes barrières

Après deux mois d’enfermement, les Français veulent revivre, mais il ne faut pas oublier l’essentiel: le virus est toujours présent. De plus, en cas d’aggravation, tout pourrait aller très vite, puisqu’un décret publié le 10 juillet, qui rendait possible l’obligation de porter un masque, peut permettre au gouvernement, même en dehors d’un état d’urgence sanitaire, de limiter les déplacements ou de fermer magasins dans une zone définie. Pour éviter que cela ne se produise, il faut respecter les gestes de barrière, à savoir porter le masque, éviter de se serrer la main, de s’embrasser et d’essayer de rester à 1 mètre.

Vous devez également vous désinfecter les mains avec du gel hydroalcoolique ou adopter un savon traditionnel si vous le pouvez. Toussez ou éternuez bien sûr dans votre coude ou dans un mouchoir jetable. Si Olivier Véran a affirmé trouver normal que les Français veuillent oublier l’enfermement, il déclare qu’il ne faut pas oublier le principal:

“Les Français ont besoin de vacances, ils veulent oublier. Qu’ils oublient l’enfermement, qu’il y a un travail de résilience, c’est normal, mais il y a une chose qu’ils ne doivent pas oublier, ce sont les gestes de barrière. Il ne faut pas oublier le fait que le virus circule “.

(Visited 10 611 times, 3 visits today)
Close